C'est parti, cet article va parler pro, pour changer un peu des autres sujets que j'aborde habituellement ici. Et ça fait des mois que j'y pense. Je suis dĂ©veloppeuse web depuis maintenant 7 ans, principalement back-end, et j'ai le sentiment que mon plaisir Ă  faire ce mĂ©tier s'Ă©tiole peu Ă  peu avec le temps, mĂȘme si j'affectionne mon secteur.


Alors voilà, pour le contexte, j'ai clairement trouvé une vocation et un attrait certains pour le développement web depuis le milieu de mes études. J'ai profité d'un parcours privilégié, longues études, double-diplÎme, école d'ingé, bref, la voie paisible.

Et puis, sur les premiÚres années, je n'avais pas encore parlé de mon genre. D'ailleurs, j'ai constaté que c'est en effet bien plus simple de s'en sortir quand on te considÚre masculin et cisgenre, mais je ne vais pas épiloguer, si jamais tu veux en savoir plus, Marcy a déjà expliqué la situation des femmes, minorités de genre et des personnes racisées dans la tech.

Mais probablement en corollaire de ma transition, des effets sur mon moral, de mon ouverture de plus en plus grande au monde et aux personnes qui m'entourent, de la révélation et l'affinage aussi de ma personnalité profonde, je commence à laisser parler d'autres envies que j'ai toujours eues, des choses que j'ai mises trop longtemps de cÎté.

Alors, tu vas me dire « Ok Bilbon1 » c'est quoi, les choses ?

Les choses, c'est que j'ai des passions et un caractÚre, il y a des choses que j'adorerais faire au quotidien, des choses que j'ai un peu trop étouffées, à l'instar de mon genre en fait (tout est lié). J'aime faire de la scÚne, que ce soit en musique, en voix, en théùtre, en conférences, en stream, j'aime faire du contenu aussi, personnel comme ici, ou technique, écrit ou filmé.

Mais ce que j'aime par-dessus tout, c'est passer du temps avec des humains, les écouter et/ou leur parler, passer du temps avec, que ce soit en stream lire les commentaires, ou dans un événement quel qu'il soit (Japan Expo ou Devoxx genre), j'aime ça.

Alors quand Marine m'a parlĂ© de son taff de DevRel, j'en ai eu des pĂ©tillements, en mode, « attends, c'est ça le taff de DevRel ? ». Alors, j'ignore encore si c'est mon mĂ©tier de rĂȘve hein, je prends du recul avec mon engouement naturel pour tout maintenant, je me connais. Mais disons que mĂȘme si c'est un mĂ©tier pas totalement fixĂ©, ni totalement dĂ©fini, et que deux entreprises diffĂ©rentes auront une approche diffĂ©rente, l'idĂ©e commence son chemin.

En parallÚle de ça, j'approche des 30 ans2, et je commence aussi à accorder bien plus d'importance à ma vie personnelle que professionnelle (oui, bonjour à mon employeureuse et aux futurs employeureuses potentiel·le·s, ça baigne ?).

Donc quitte à passer une partie non négligeable de ma vie au boulot, autant que cela me plaise, et je commence à pouvoir un rechercher et poser des conditions vu que je commence à prendre une petite expérience.

Autrement dit, Thea a envie de bouger et bosser avec des humains, pas seule devant une machine tout le temps (genre la candidate « autonome » gnagnagna). Une entreprise ouverte sur les questions fem/lgbt+, un espace safe et diversifié, c'est bon la tech 100% masculine culture WoW et beer-pizza, raus.

Ouais ici on est engagées, t'as pas eu le mémo ?

Bref, quoiqu'il en soit, que ce soit ici dans la mĂȘme entreprise, ailleurs toujours en poste de DevBack, ou en tant que DevRel ou que sais-je encore, je veux mettre un peu de sens et de respiration dans ma vie pro/perso. Pourquoi pas changer de technologies, et continuer Ă  dire des conneries sur Twitter3, Ă©crire des articles comme celui-ci, continuer les lives Twitch parce que j'aime ça et tiens, tant qu'Ă  faire hein, ça ne mange pas de pain comme on dit :

Bisous et Ă  dans quelques semaines pour que je te parle d'autres conneries.


  1. Oui, j'avoue, on dirait Bilbon qui annonce son dĂ©part de la ComtĂ© 😭: « J'ai des choses Ă  faire. Je les ai mises trop longtemps de cĂŽtĂ©. J'ai le regret de vous annoncer que c'est la fin. Je m'en vais. Je vous dis adieu du fond du cƓur ! Au revoir. » \ En l'occurrence, vu mon genre, je serais plus tentĂ©e de le fĂ©miniser, mais bon, je me suis dit que « Bilbonne » ce n'Ă©tait peut-ĂȘtre pas ouf (chiche si j'ai plus de 15 RT quand je publie l'article, je le mets en TN, comme ça n'arrivera pas, je suis tranquille hehe !) 

  2. Oui, c'est aprĂšs-demain, ET ALORS ? Je ne les ai pas encore techniquement hein, chaque jour compte, j'ai 29 ans, JE M'EN FICHE. 

  3. Enfin, tant que ce sera possible, pas merci Elon.