Couverture de la version intégrale, tome 1, la couverture est blanc cassé et on y voit un cœur formé par un collieren cuir avec un anneau au bout

Bon alors je dois t’avouer, au début, j’avais du mal, on me l’avait recommandé mais j’étais hyper sceptique sur la vision de la femme, des corps, et du rapport au consentement qu’il y aurait, parce que l’auteur est un homme hétéro cisgenre.

Mais le sujet principal est quand même bien traité pour une personne qui découvrirait le BDSM (comme moi, par exemple). Ce n’est pas toujours parfait, par exemple les personnages sont tous dans les standards actuels, qu’iels soient habillé•es ou nu•es d’ailleurs, cela m’a fait lever les yeux au ciel plusieurs fois.

Pour dire, à un moment un des personnages teste des vêtements d’un autre personnage, comme par hasard tous les vêtements lui vont nickel 🙄, elles ne se demandent même pas si ça ira.

Bref si on met de côté le corps et les normes de beauté, il y a quand même un travail super intéressant et c’est quelque part une première approche du BDSM qui est là bien mieux traitée que bien d’autres ouvrages qui pourtant parlent d’une cinquantaine de nuances… (et qui sont hyper problématiques).

Ma vision personnelle sur le sujet :

Je ne dis pas que ce livre est une panacée, à la base c’est une œuvre sur le net, caricaturale et qui assumait son côté cartoon, tant dans le dessin que par l’exagération dans le scénario, et si la version imprimée est totalement re-dessinée avec un trait plus réaliste et beaucoup moins cartoon que la version en ligne, l’aspect caricatural demeure tout de même en filigrane.

Je ne vais pas parler de mon rapport à ma propre sexualité, mais comme c’est tout de même le sujet de l’œuvre je vais quand même placer deux mots.

  • DĂ©jĂ  je parle de l’intĂ©grale (partie 1), donc des 3 premiers livres. Le fait de parler de l’intĂ©grale change la donne parce que j’ai eu le temps de voir se poser les relations avec les personnages, leur passĂ©, ce qu’iels ont connu, etc. Des choses qu’on ne connaĂ®t pas vraiment dans le premier livre par exemples.
  • Le rapport au consentement est constant, il y a des rappels, pas partout, certes, mais c’est un des Ă©lĂ©ments principaux de l’œuvre, c’est pas “le truc qu’on cache sous le tapis, parce que c’est de la littĂ©rature de cul et on s’en fout” au contraire. Pas de logique misogyne qu’on retrouve sur twitter “un non c’est peut-ĂŞtre un oui blah blah blah” (alors que sur Twitter les gens ne parlent mĂŞme pas de BDSM, juste de sexualitĂ© vanilla, et dĂ©jĂ  ils y mettent de la violence, mais bref, Thea, recentre-toi, c’est pas le sujet). Donc je disais, le consentement est lĂ , et mĂŞme plus loin, on indique CLAIREMENT aussi qu’un oui n’est pas toujours un oui… Et que parfois il faut ĂŞtre Ă  l’écoute du corps et de l’esprit de l’autre pour savoir s’arrĂŞter aussi sans qu’iel ait dit non. Et ça, dans un monde qui considère qu’un non est parfois un oui montrer qu’un oui est parfois un non… On en veut plus.

On découvre comment on arrive à parler de BDSM, en déconstruisant son imaginaire habituel particulier et violent (en tout cas c’était comme ça que je le voyais avant).

Le dessin

Ce type de dessin marche totalement sur moi ! J’adore ce trait et cette expressivité, c’est un plaisir de lire et regarder les détails de ce genre de BD. Comme je le disais plus haut, j’aurais aimé voir plus de diversité dans les personnages, déjà parce que je ne vois pas pourquoi on n’en aurait pas, mais aussi pour les voir dessinés avec ce trait si agréable et percutant à voir !

Et d'ailleurs si tu veux avoir une idée de la différence entre la version en ligne et la version imprimée, j'ai trouvé une petite illustration :

Une image qui représente trois personnages de l'histoire, elles sont assises sur un canapé, c'est deux fois la même illustration, en haut la version en ligne, en bas la même image version imprimée

Le scénario

Je ne compte rien dévoiler ici, parce que j’ai apprécié l’intrigue et comment elle est menée, mais j’ai bien aimé les arcs narratifs des personnages, c’est intéressant de constater leurs doutes et leurs craintes, même chez des personnes “dominantes”.

Surtout, chez des personnes dominantes en fait, je dirais.

Et puis il y a au moins un début de très belle romance dans cette première partie, j’ai hâte de lire le tome 2 de l’intégrale.


Pour ma part, j'ai très hâte de retrouver Lisa et Ally dans les prochains chapîtres de leur vie 💖

Lisa et Ally qui s'embrassent